Rechercher
Menu
RechercherFermer
DPEF

DPEF

 

DECLARATION DE PERFORMANCE EXTRA-FINANCIERE

I.EDITO DU PRESIDENT DU DIRECTOIRE

 

Avec bientôt 95 ans d’existence, le Groupe DUBREUIL est un acteur économique significatif du Grand Ouest dans les différents métiers qu’il exerce. L’ADN du Groupe basé sur un actionnariat familial et un management à forte connotation familiale lui a permis de se développer au fil du temps avec une culture très centrée sur

le client ; le Groupe a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires consolidé de 2 milliards d’euros avec 4 500 collaborateurs répartis dans 25 filiales opérationnelles autour de 6 métiers.

 

C’est la première fois que le Groupe entame une démarche formelle sur la RSE, à la fois poussé par la règlementation mais aussi par une prise de conscience plus forte ces dernières années des problématiques sociales et environnementales. Autant sur le plan économique, le Groupe a la réputation d’être particulièrement efficace qu’il a encore à faire ses preuves sur le social et l’environnemental.

 

Sur le plan social, en 2018, nous avons interrogé à 2 reprises nos salariés sur la satisfaction qu’ils ont à travailler au sein du Groupe et sur les idées qu’ils pourraient nous apporter pour garder cette dynamique de croissance. Dans les deux cas, les résultats ont été très concluants : la satisfaction globale de nos collaborateurs atteint 14/20 et notre plateforme digitale d’innovation a suscité plus de 3200 idées avec une participation très forte des salariés. Ces résultats montrent un attachement très fort des collaborateurs à leur filiale mais aussi au Groupe ainsi qu’une implication dans les choix et développements stratégiques. Nous allons bien évidemment continuer ce genre d’initiatives à l’avenir pour avoir une grande écoute et veiller au maximum à satisfaire nos collaborateurs afin de les fidéliser et qu’ils soient nos meilleurs ambassadeurs pour en recruter de nouveaux !

 

Sur le plan environnemental, avec l’historique des métiers du Groupe (produits pétroliers,transport aérien...)

nous avons bien conscience de partir avec un certain handicap ; nous avons toutefois pris des initiatives ces dernières années qui sont assez remarquables. Quelques exemples : Notre filiale Extruplast a été précurseur dans le passage au plastique PET qui a globalement permis de diviser le poids des emballages par deux et a entraîné le marché dans son sillage. Notre pôle aérien a été le premier à mettre en service en France il y a 2 ans les Airbus A350 qui ont le mérite de consommer 15% de kérosène en moins au passager transporté.Dernier exemple : dans le photovoltaïque, le Groupe a été précurseur en 2008 de cette activité dans l’ouest et a contribué à installer plus de 100 MW de panneaux solaires ; à travers son parc photovoltaïque géré (25 MW), le Groupe produit d’ailleurs plus d’électricité qu’il n’en consomme dans ses filiales !

 

Des initiatives RSE sont donc d’ores et déjà bien présentes dans le Groupe mais elles n’ont jamais été suffisamment formalisées. A l’avenir, nous souhaitons aller plus loin. Pour la partie environnementale, nous allons préparer la conversion de la flotte de nos véhicules de service à l’hybride voire au tout électrique. Dans l’aérien, à horizon 3 ans, 80% de nos avions seront des Airbus A350.

 

Au quotidien, nous allons aussi prendre des initiatives certes moins spectaculaires mais bénéfiques pour l’environnement : suppression des gobelets café, fontaines d’eau, meilleure isolation des bâtiments, installations de panneaux photovoltaïques sur nos toitures en autoconsommation, participation à un projet d’agriculture urbaine, etc. Ce rapport est donc une première étape mais qui ouvre désormais la voie d’un développement plus responsable pour l’ensemble des collaborateurs du Groupe.

 

Paul-Henri DUBREUIL

Président du Directoire

 

 

II. NOTE METHODOLOGIQUE

 


L’ENGAGEMENT RSE DE GROUPE DUBREUIL


La prise de conscience globale de nos impacts et de notre responsabilité sociétale est récente à l’échelle du Groupe. Notre évolution rapide et les attentes de nos parties prenantes font apparaître de nouveaux enjeux que nous avons décidé de prendre en compte pour entrer dans une dynamique de croissance responsable.

 

L’exercice de la Déclaration de Performance Extra-Financière a été l’occasion pour nous de prendre de la hauteur par rapport aux enjeux de gestion quotidiens du Groupe. Nous comptons sur cette première publication pour orienter nos actions futures et faire du Groupe DUBREUIL un acteur économique conscient
et engagé pour les générations futures.

 

 

CONTEXTE REGLEMENTAIRE


L’article 225 (décret d’application du 24 avril 2012) de la loi française Grenelle II (Loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010, portant l’engagement national pour l'environnement), relatif aux obligations de transparence en matière sociale et environnementale, rend obligatoire :


La publication dans le rapport de gestion d’informations sociales, environnementales et sociétales listées dans le décret et des justifications en cas d’exclusion d’informations.

 

La vérification de la présence et de la sincérité de ces informations par un Organisme Tiers Indépendant (OTI).


Sont concernées toutes les sociétés cotées en France, ainsi que les sociétés SA, SCA, les coopératives et les mutuelles de plus de 500 salariés et qui ont plus de 100M€ de CA ou de total au bilan. Ces chiffres sont à apprécier à l’échelle consolidée.


A compter du 1er août 2017, en vertu de l’ordonnance n° 2017-1180 du 19 juillet 2017 qui modifie le cadre législatif en matière de publication d’informations extra-financières – afin de l’aligner avec les exigences de la directive RSE n° 2014/95 du 22 octobre 2014 – la déclaration de performance extra-financière remplace
le rapport RSE et devient un outil de pilotage stratégique de l’entreprise, à la fois concis et accessible, concentré sur les informations significatives.


Le Groupe DUBREUIL présente pour la première fois des informations relatives à sa responsabilité sociétale.

 


PERIMETRE DE REPORTING


Périmètre temporel Sauf exception, les données quantitatives et qualitatives portent sur la période du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2018, correspondant à l’exercice financier du Groupe.


Les exceptions feront l’objet d’une mention explicite au sein du rapport.


Périmètre de consolidation
Conformément à la réglementation, les données sont présentées à l’échelle consolidée.

La partie relative au modèle d’affaires présente les chiffres consolidés du Groupe.
Pour l’exercice 2018, le périmètre de la DPEF (analyse des risques et enjeux RSE) couvre 98,8 % des effectifs consolidés.
Les filiales acquises et cédées au cours de l’exercice sont exclues de ce périmètre de reporting.

 

Le reporting des données sociales couvre 100% du périmètre de la Déclaration de Performance ExtraFinancière du Groupe (sauf mentions contraires).


Les données relatives à la gouvernance, l’environnement et la partie sociétale revêtent un aspect plus qualitatif pour ce premier exercice. A la suite de ce premier reporting, et dans le cadre de notre démarche RSE interne, des indicateurs chiffrés seront mis en place afin d’assurer le pilotage de notre politique à travers un suivi de
nos performances globales.


Les indicateurs clefs de performance présentés dans ce 1er exercice sont amenés à évoluer en fonction du plan d’actions qui sera déployé à termes dans le cadre de la stratégie RSE du Groupe.

 


INFORMATIONS EXCLUES DE LA DECLARATION DE PERFORMANCE EXTRA-FINANCIERE


Sur l’ensemble des thématiques exigées au sein de la DPEF, eu égard au secteur d’activité du Groupe DUBREUIL et de l’analyse de nos enjeux RSE, il ne nous paraît pas pertinent de reporter des données sur les informations suivantes :
- Lutte contre le gaspillage alimentaire
- Lutte contre la précarité alimentaire
- Respect du bien-être animal
- Alimentation responsable, équitable et durable


Le reste des thématiques obligatoires sera abordé dans la partie relative à l’analyse des risques.

 

 

III. MODELE D’AFFAIRES

 

 

 

 

NOS METIERS

 


Pôle automobile


Distribution de véhicules neufs et occasion


CLARA AUTOMOBILES anime aujourd’hui un réseau de 22 concessions et agences. Le stock des véhicules de tous les sites est mutualisé pour une optimisation des ventes et des frais financiers. CLARA assure également la préparation de tous les véhicules neufs et véhicules d’occasions et organise la livraison des voitures en concession grâce à sa logistique dédiée. CLARA assure enfin l’achat et la revente des véhicules d’occasion toutes marques destinés aux concessions du Groupe et aux clients externes professionnels (agents, MRA et marchands VO).


Comme pour CLARA Automobiles, une organisation centralisée - CLARO AUTOMOBILES - a été installée aux Essarts avec un ensemble de fonctions Support au service des sites OPEL. La préparation des véhicules et l’acheminement des pièces sont également organisés par CLARO pour permettre aux concessions de se
concentrer sur les fonctions Ventes.

 

Avec MANOUVELLEVOITURE.COM nos clients peuvent réserver et financer en ligne leur nouvelle voiture d'occasion préparée et garantie par le centre de préparation basé aux Essarts avec CLARA AUTOMOBILE.

 

OPAL est la première plate-forme de pièces de rechange en France. OPAL approvisionne le réseau des concessions CLARA et CLARO et les 100 agents Peugeot et Citroën de la zone, ainsi que 2 400 mécaniciens réparateurs automobile et une cinquantaine d’adhérents Euro Repar Car Service.

 

Pièces détachées


AUTO PIÈCES ATLANTIQUE / CARMOINE assure la distribution de pièces détachées toutes marques et d’équipement pour l’automobile et les poids lourds, principalement auprès des professionnels. Ses agences sont adhérentes au réseau Autodistribution (AD) – lui-même leader de la distribution indépendante de pièces
détachées automobiles en Europe.


ATLANTIC RECYCL’ AUTO (ARA), est spécialisée dans la déconstruction automobile. ARA assure en effet à la fois la collecte des voitures accidentées ou en fin de vie ; elle réalise la dépollution et la déconstruction de ces véhicules ; elle effectue le tri des matières pour les revaloriser ou les recycler, et enfin reconditionne les
organes et les pièces pour la commercialisation en pièces d’occasion.

 

 

Pôle aérien


AIR CARAÏBES propose 10 liaisons en direct au départ de Paris et opère également un réseau dense sur tout l’Arc Antillais. Les horaires des vols régionaux ont été optimisés pour permettre aux passagers en provenance de Paris de prendre un vol en correspondance vers les autres îles de la Caraïbe.


AIR CARAÏBES ATLANTIQUE, la structure dédiée aux vols transatlantiques, assure le recrutement, la formation et la mise à disposition des équipages et des appareils.


FRENCH BEE, est la première compagnie low-cost et long courrier française. Le client peut choisir de composer son vol à la carte : soit juste le siège accessible au tarif le plus bas, soit un ensemble de services à ajouter pour construire un voyage qui corresponde à ses envies et son budget.

 

 

Pôle machinisme agricole


GONNIN DURIS basée à Sauzé Vaussais dans les Deux-Sèvres, l’entreprise rayonne à travers ses 19 agences sur 7 départements. Sur ces territoires, elle est concessionnaire exclusif de la marque New Holland, marque leader en France sur les tracteurs et les moissonneuses batteuses. L’entreprise distribue également des
matériels neufs d’accompagnement ou accessoires sous d’autres marques et alimente en pièces détachées les magasins libre-service des sites. Enfin, elle assure aussi l’avant-vente et l’après-vente dans ses ateliers.

 

TMC BEJENNE, spécialiste en vente et rachat de machines et matériels agricoles d’occasion propose enpermanence un stock très important de moissonneuses-batteuses et tracteurs d’occasion toutes marques ainsi que des milliers de pièces d’occasion de tracteurs, moissonneuses-batteuses, télescopiques, presses… TMC Bejenne rachète plus de 200 machines par an, partagées entre les machines destinées à la déconstruction pour récupérer les pièces détachées et celles destinées à la vente.


L’entreprise MIGAUD est distributeur exclusif de la marque CASE IH en Sud Vendée et dans les Deux-Sèvres. Elle apporte ainsi au pôle Agricole une seconde carte sur une marque également bien positionnée sur les tracteurs et les moissonneuses tout en permettant de mailler le territoire vers la façade Atlantique.


AGRIZONE, site E-Commerce spécialisé dans la vente de pièces agricoles toutes marques fait aujourd’hui partie des acteurs incontournables dans le secteur de la vente de pièces et matériels agricoles sur le Web. Agrizone est ouvert 24h24 et 7j/7.

 

AGRI SANTERRE est également concessionnaire Case IH dans les Hauts-de-France sur 9 points de vente.

 

Profitant du savoir-faire de sa grande soeur NEWLOC et de l’expérience de ce pôle, le Groupe a décidé de se lancer dans la location de tous matériels agricoles avec une première installation de NEWLOC AGRI à Naintré (86).


AGRI MONTAUBAN est dédiée à la commercialisation, l'entretien et au suivi de machines agricoles. Concessionnaire New Holland, Alpego, Pottinger et Jeantil, AGRI MONTAUBAN fait également de l’occasion avec des espaces entièrement dédiés. Elle est spécialiste des Tracteurs et Machines de Récoltes, notamment
Moissonneuses Batteuses.

 

 

Pôle matériels TP


Concessionnaire JCB, M3 distribue sur la façade Atlantique des matériels principalement destinés au bâtiment, aux travaux publics, à l’agriculture, et à l’industrie. Les agences assurent également la maintenance et le suivi technique des matériels de leurs clients.

 

TOPAZ a été créée pour optimiser le sourcing des pièces de rechange et d’équipement TP toutes marques. Elle assure le rôle de centrale d’achats pour pour M3, Tipmat et Newloc.


TIPMAT est une société spécialisée dans la distribution de machines Bobcat & Doosan dédiés aux professionnels des travaux publics, des carrières, du bâtiment et des travaux agricoles présente sur l’ouest de la France. Elle propose également des gammes spécifiques sur le créneau des matériels dédiés aux métiers de l’environnement et du recyclage.


Installée dans les Hauts-de-France, MANULAND s’est spécialisée dans la manutention agricole et commercialise sur 3 agences les matériels de la gamme JCB agri.

 

PROPEL, petite dernière du pôle, s’est spécialisée dans la commercialisation des matériels Mecalac, Takeuchi et Montabert.


Avec désormais 28 agences sur 6 départements, NEWLOC s’inscrit comme un acteur incontournable de la location de matériels TP. Elle offre une large gamme de matériels répondant aux différents chantiers liés au bâtiment, aux travaux publics, aux collectivités, à l’industrie, au désamiantage, aux espaces verts et à la
démolition.


EXCEL PNEU distribue des pneus Poids Lourds, TP ou Agri en synergie avec les métiers du Groupe et sous la bannière Point S.


L.CAPS est spécialiste de la location et de la vente de plaques de roulage composites servant à protéger les sols lors d’intervention de gros engins TP.

 

CODIMATRA est spécialisée dans le négoce de matériels ainsi que dans la vente de pièces détachées d’occasion pour engins de travaux publics. L’entreprise est installée sur un site industriel de 9 hectares. CODIMATRA y assure aussi bien la déconstruction, que le reconditionnement et le stockage des matériels et des pièces détachées.

 

 

Pôle énergies


LUBEXCEL est dédiée à la commercialisation de lubrifiants pétroliers SHELL et distribue près de 14 000 m3 de lubrifiants pétroliers par an. Distributeur majeur de Shell et d’autres marques (Texaco, Panolin…), Lubexcel commercialise également des lubrifiants à sa propre marque en proposant une qualité équivalente
avec un décrochage de prix significatif.


Initialement positionnée sur le marché du combustible pour poêles à pétrole, FLAMINO s’est largement diversifiée vers des gammes de produits complémentaires tels que des produits anti-verdissures ou fluides automobiles. L’entreprise a également développé la commercialisation de nouveaux produits autour de la filière bois (bois de chauffage, granulés, charbon de bois...). FLAMINO travaille essentiellement avec la grande distribution alimentaire et le secteur du bricolage.


EXTRUPLAST effectue une prestation intégrée de conditionnement, de la fabrication des emballages plastiques à la palettisation de produits finis. L’entreprise bénéficie d’un site entièrement automatisé de 7 200 m2.


SOLIGEST a pour vocation de rechercher des toitures afin d’y installer des centrales photovoltaïques. Ces toitures sont alors louées sur une durée minimale de 20 ans et proposées à des investisseurs.

 

 

Hôtellerie

 

Installé au coeur de la vie yonnaise, l’hôtel MERCURE est devenu au fil des années une référence de qualité, tant en matière d’hébergement qu’en restauration. Des travaux de rénovation des chambres, puis des salles de réunion, sont venus conforter ces résultats, plaçant l’hôtel en tête des préférences clients sur la ville.


Le BISTRO YONNAIS est également très prisé de la clientèle locale, grâce à des animations régulières et une qualité de restauration reconnue et appréciée. L’organisation de séminaires est aussi un point fort : la modularité de ses différentes salles de réunion lui permet notamment d’héberger des manifestations pouvant
accueillir jusqu’à 300 personnes.


Ouverts depuis juin 2014, ces deux derniers nés sur le territoire sablais comptent sous un format Combo 120 chambres sous enseigne IBIS BUDGET (70 chambres) et IBIS STYLES (50 chambres). Porte-étendard des derniers standards ACCOR, les 2 hôtels bénéficient d’un excellent retour de satisfaction clientèle. 

 

 

IV. ENJEUX ET RISQUES RSE GROUPE


L’IDENTIFICATION DES ENJEUX RSE


Afin de répondre aux exigences de la DPEF, nous avons, sur une sélection d’enjeux RSE, identifié l’ensemble des risques associés à ces enjeux.

 

Ce travail d’identification des risques extra-financiers a permis de mettre en exergue la maîtrise et les politiques liées à ces enjeux de responsabilité sociétale. Nous nous sommes appuyés sur l’article R.225-105 du code de Commerce pour procéder à notre analyse de risques ainsi que sur la norme ISO 26 000.


Nous avons recherché les enjeux communs à nos différentes filiales ainsi que les enjeux propres à travers un benchmark sectoriel qui a pu mettre en exergue des risques uniquement liés à une activité en particulier.


Pour que ce travail soit partagé et constructif, nous avons souhaité y associer les filiales du groupe. Des entretiens ont été menés avec les PDG, Directeurs et Responsables QSE en filiale afin de recueillir leurs avis, leurs attentes et les pratiques existantes par rapport aux enjeux identifiés en amont. Au-delà d’un recueil de
données à des fins de publication, cette consultation va également nous permettre de dessiner notre feuille de route RSE pour les années à venir. Ainsi, 11 personnes représentants tous les pôles d’activités ont été interrogées dans le cadre de cette consultation.


Le travail d’identification des enjeux RSE a permis d’aboutir à la définition de 4 axes RSE sur lesquels progresser et communiquer. Sur la base de ces 4 grands enjeux RSE, que sont la gouvernance, les ressources humaines, la préservation de l’environnement et le domaine sociétal, nous avons cherché à mener une approche par les risques.

 

 

LA TRADUCTION EN RISQUES EXTRA-FINANCIERS


Par un travail de cartographie des risques confrontant l’impact de la survenance d’un risque et sa probabilité de survenance, nous avons pu formuler 15 risques auxquels le Groupe DUBREUIL pouvait être confronté dans sa gestion quotidienne.


L’objectif a été de faire correspondre ces risques à des moyens de prévention et d’atténuation afin d’évaluer la maîtrise nette de ces risques.


Chacun des risques identifiés dans la cartographie fait l’objet d’un développement dans le présent rapport :
- Risque lié à l’éthique des affaires → Axe gouvernance : Répondre aux nouvelles exigences et à l’évolution de la société ;
- Risque lié à la transparence et au dialogue → Axe gouvernance : Être transparent et favoriser le dialogue ;
- Risque lié à l’absence de conformité des pratiques → Axe gouvernance : Répondre aux nouvelles exigences et à l’évolution de la société ;
- Risque lié à la santé et à la sécurité au travail → Axe social : Veiller à la santé et à la sécurité de nos collaborateurs et améliorer la qualité de vie au travail ;
- Risque lié au recrutement et au turn-over → Axe social : Attirer les talents et les garder ;
- Risque lié au niveau de qualité de vie au travail → Axe social : Veiller à la santé et à la sécurité de nos collaborateurs et améliorer la qualité de vie au travail ;
- Risque lié à la discrimination et aux inégalités de traitement → Axe social : Lutter contre toute forme de discrimination & promouvoir l’égalité femme/homme et la diversité au sein du Groupe ;
- Risque lié à l’absence de conformité environnementale → Axe environnemental : Être conforme vis-à-vis de nos pratiques liées à l’environnement ;
- Risque lié au changement climatique et aux émissions de gaz à effet de serre → Axe environnemental : Lutter contre le changement climatique et réduire les émissions de gaz à effet de serre ;
- Risque lié à la maitrise des énergies → Axe environnemental : Maitriser et réduire nos consommations énergétiques ;
- Risque lié à l’économie circulaire → Axe environnemental : Favoriser l’économie circulaire ;
- Risque lié à la satisfaction clients → Axe gouvernance : Répondre aux nouvelles exigences et à l’évolution de la société & Axe sociétal : Être responsable dans nos achats ;
- Risque lié à la perte d’identité → Axe sociétal : Conserver notre ancrage territorial ;
- Risque lié aux achats → Axe sociétal : Être responsable dans nos achats ;
- Risque lié à la réputation et à l’image → Axe gouvernance : Répondre aux nouvelles exigences et à l’évolution de la société, Axe social : Attirer les talents et les garder & Veiller à la santé et à la sécurité
de nos collaborateurs et améliorer la qualité de vie au travail, Axe environnemental : Être conforme vis-à-vis de nos pratiques liées à l’environnement, Axe sociétal : Conserver notre ancrage territorial.

 

 

 

AXE GOUVERNANCE


Répondre aux nouvelles exigences et à l’évolution de la société


Pour répondre à l’évolution de la société et aux exigences de plus en plus grandes de l’Etat quant à l’éthique des affaires et à la responsabilisation des entreprises, le Groupe DUBREUIL a créé un poste de juriste spécialisé sur la conformité en 2017 ayant pour mission de mettre en place les grands sujets de conformité et de les déployer dans les filiales en assurant la sensibilisation des collaborateurs.

 


Loi Sapin II et lutte contre la corruption


En 2018 le Groupe DUBREUIL a rappelé les valeurs d’intégrité, d’honnêteté et de transparence qui doivent guider chacun des collaborateurs dans le cadre de leurs activités commerciales au travers de la mise en œuvre du volet anti-corruption de la Loi Sapin II. Les risques de corruption ont été identifiés et côtés grâce à une consultation des équipes en filiales et avec l’appui des équipes d’audit. Sur la base de la cartographie des risques de corruption identifiés, le « Code de bonne conduite des affaires » précise les pratiques à proscrire, les situations à risques identifiées, les précautions à prendre dans le cadre de pratiques à risque et les bons réflexes à adopter. L’ensemble des directeurs de filiales, des commerciaux et des responsables administratifs et financiers ont ensuite été formés à la politique anti-corruption du groupe. Cette formation sera progressivement complétée par des mises en situations réelles.

 


Règlement Général pour la Protection des Données

 

En 2018 le Groupe DUBREUIL a également commencé la mise en œuvre du RGPD afin de responsabiliser chacune de ses filiales sur les données salariés/ clients/ partenaires collectées. Un Data Protection Officer a été nommé sur le pôle aérien et cette mission sera externalisée sur le pôle distribution. La mise en œuvre du RGPD, toujours en cours, est suivie par un comité de pilotage interne. 

 

 

Base de Données Economiques et Sociales


La très grande majorité des filiales du groupe n’étant pas soumise à l’obligation de mise en place de BDES jusqu’à maintenant, la mise en place d’indicateurs et l’harmonisation de la collecte de données est un chantier important pour le Groupe DUBREUIL. En 2018 seul la BDES du pôle aérien est mise en place, couvrant donc
31% des effectifs seulement.


Pour 2019 le Groupe DUBREUIL s’engage à mettre en place la BDES du pôle distribution, avec l’objectif d’avoir à termes un reporting social harmonisé entre toutes les filiales du groupe de plus de 50 salariés.

 


Être transparent et favoriser le dialogue


Dans le cadre du respect de l’obligation légale en la matière, un administrateur salarié du Groupe DUBREUIL a été élu par les salariés pour participer au conseil de Surveillance du Groupe. Le salarié en question bénéficie d’un droit à l’information au même titre que les autres membres du Conseil de Surveillance. Il est également
dans l’obligation de respecter un devoir de discrétion.


Sa présence participe à une nécessité de transparence et de dialogue entre les instances de direction et les salariés. Il contribue à diffuser la stratégie d’entreprise auprès des autres salariés et constitue un relai de communication entre la direction et les salariés.

 

 

AXE SOCIAL


L’axe social est d’une importance capitale pour le Groupe DUBREUIL. En effet, les différentes Directions des RH ont pris conscience de la nécessité d’harmoniser et de standardiser leurs pratiques pour pouvoir aboutir à un socle commun, en particulier sur le pôle Distribution qui réunit de nombreuses filiales avec
des activités et des métiers très différents.

 

 

Attirer les talents et les garder


Pour répondre à notre croissance constante qui s’opère depuis quelques années, à nos besoins ainsi qu’aux attentes de nos collaborateurs actuels et potentiels, le Groupe DUBREUIL travaille à :

 

Améliorer son attractivité


Les régions dans lesquelles le groupe est présent sont proches du plein emploi et les métiers techniques et commerciaux des activités du pôle Distribution font face à une pénurie de main d’œuvre. Le Groupe DUBREUIL a donc amplifié sa communication recrutement pour développer son attractivité en commençant par le renforcement de ses relations avec les écoles pour développer l'alternance. Ensuite le groupe a également innové en créant les Groupe DUBREUIL Academy, des formations professionnelles courtes à destination de profils expérimentés en réorientation, et pouvant être opérationnels rapidement sur les métiers où le groupe manque de candidature. Un partenariat avec Pôle Emploi a également été mis en place pour favoriser le recrutement et la formation des personnes éloignées de l’emploi.


Pour finir le groupe travaille au rayonnement de sa marque employeur en dehors de son territoire historique au travers du développement de sa présence numérique et en participant à des salons de recrutement pour se faire connaitre et faire découvrir les métiers du groupe.

 

 

Fidéliser les femmes et les hommes qui font la richesse du groupe


Le Groupe DUBREUIL a pris conscience ces dernières années, notamment avec l’arrivée de nouveaux collaborateurs, qu’offrir la stabilité professionnelle et une rémunération variable intéressante ne suffisent plus à garder les salariés.


Le Groupe a d’ailleurs choisi d’affiner le recrutement des collaborateurs sur les postes stratégiques en s’appuyant sur le test de personnalité Sosie afin de s’assurer que la personnalité, les motivations et les valeurs des candidats sont en adéquation avec le poste et la culture d’entreprise du groupe.


Parallèlement à cela, le Groupe travaille à améliorer la qualité de vie au travail de ses collaborateurs au travers de :


L’accueil nouvel arrivant : refonte des livrets d’accueil et mise en place d’un système de parrainage avec un collaborateur senior, intégration et suivi renforcé des nouveaux arrivants en filiales ;

 

La prise en compte des attentes et des besoins des collaborateurs : la standardisation des entretiens annuels, le traitement des besoins de formation, la consultation des collaborateurs sur le climat social, la consultation des salariés autour de propositions innovantes permettant de faire avancer le groupe sur des thématiques identifiées ;

 

 

▪ Plus de convivialité : création ou amélioration des salles de pauses, gratuité des machines de boissons chaudes, arbre de Noël du Groupe pour nos collaborateurs et leurs familles, les journées team building filiales ou holding pour renforcer le lien entre les collaborateurs ;


▪ Des parcours de formation dédiés : en développant des parcours de formation dédiés à la relation commerciale ou au management comprenant le recrutement des collaborateurs, les techniques agiles d’animation d’équipe et la conduite du changement, le Groupe DUBREUIL entend améliorer la qualité du management de ses managers de proximité.

 

 

Veiller à la santé et à la sécurité de nos collaborateurs et améliorer la qualité de vie au travail


Les conditions de travail, la santé et la protection sociale des collaborateurs sont des enjeux importants mais néanmoins récents pour nos filiales composées en grande majorité de sites de moins de 50 salariés. Le groupe avance sur ces sujets grâce aux remontées des collaborateurs et au dialogue quotidien entre les équipes et leurs managers.


Santé et sécurité au travail


Compte tenu de la diversité de nos activités, des risques professionnels afférents et des disparités en termes de taille de site, la gestion de la santé et de la sécurité n’est pas la même d’un site à l’autre et d’une filiale à l’autre. 

 

Pour ce qui est des compagnies aériennes, la SST est un sujet maitrisé par les équipes et suivi par la direction aussi bien aux Antilles qu’en France métropolitaine. Ce niveau de maitrise s’explique par le fait que ce secteur est régi par de nombreuses normes issues de la législation européenne, de la législation française et du
code de l’aviation civile.

 

Concernant nos activités de distribution, les risques professionnels ont été évalués sur une partie de nos sites. Selon le poste occupé et le type d’activité de la filiale, les collaborateurs du pôle distribution peuvent être exposés aux risques de : chute de hauteur, troubles musculosquelettiques, lésions et contusions sur les membres supérieurs ; et aux risques liés à la circulation interne et à la chute d’objets stockés en hauteur dans les entrepôts de stockage. La SST est suivie en filiale et communiquée aux RRH au Groupe via un reporting social mensuel comprenant entre autres le nombre d’accidents avec arrêt de moins de 30 jours et de plus de 30 jours. Les accidents font l’objet d’une analyse des causes par le manager et sont suivi de mesures préventives et/ ou correctives selon la nature de l’accident.


Le Groupe DUBREUIL a pris conscience du manque de visibilité et de maitrise sur cet aspect-là et s’engage à améliorer son suivi de la santé et de la sécurité de ses collaborateurs en filiale avec un reporting au groupe pour permettre d’identifier les priorités en matière de prévention de la santé et de la sécurité.

 


Conditions de travail et relations sociales

 

Conscient que le développement responsable d’une entreprise passe par le bien-être et de bonnes conditions de travail pour ses salariés, le Groupe DUBREUIL reste attentif et à l’écoute.

 

Pour connaitre l’opinion de ses salariés sur différentes thématiques – dont la motivation au travail, le niveau de stress, la qualité du management, et la satisfaction globale de leurs conditions de travail – le Groupe a lancé en 2018 le premier baromètre social. Cette consultation des salariés a permis aux filiales et au Groupe
avec l’appui des RH, de définir les enjeux prioritaires afin de construire des plans d’actions centrés sur la pérennisation des points forts et l’amélioration des points sensibles identifiés. Le Groupe DUBREUIL s’engage à renouveler cette consultation des salariés tous les 2 ans afin de mesurer son évolution et de réadapter les
plans d’actions si nécessaire.


Par ailleurs, le Groupe investit régulièrement dans l’amélioration de l’ergonomie des postes de travail sur consultation ou remontées des collaborateurs. 

 

 

Dialogue social


Tandis que les CSE se mettent peu à peu en place parmi les filiales de plus de 50 salariés, le cœur du dialogue social se gère au quotidien quelle que soit la taille de la filiale grâce au management familial opéré au sein du groupe : un management reposant sur la relation de proximité entre les managers et leurs équipes et favorisant les échanges et l’écoute active du personnel tout en proposant des solutions rapides.

 

 

 

 

Lutter contre toute forme de discrimination & promouvoir l’égalité femme/homme et la diversité au sein du Groupe

 


Du fait de nos secteurs d’activités et de nos métiers connotés comme étant masculins, le Groupe DUBREUIL est un groupe engagé en faveur de la diversité au sein de ses équipes et s’oppose à toute forme de discrimination comme le veut la législation.


Le Groupe DUBREUIL a initié fin 2011 une démarche de promotion de l’égalité des chances. Cette démarche pilotée via un groupe de travail interne composé de Responsables RH et de dirigeants de filiales, s’appuie sur une gestion des ressources humaines purement basée sur les compétences et les résultats. Elle a permis d’aboutir à l’élaboration d’une trame commune d’accord et à la construction d’un plan d’actions. Les premiers
« Accords sur l’égalité professionnelle » ont été signés en 2012 dans nos filiales de plus de 50 salariés et sont renouvelés tous les 3 ans.


Le Groupe DUBREUIL a d’ailleurs élaboré un guide du recrutement s’intégrant pleinement à cette démarche. A destination des managers en filiale, ce guide les sensibilise aux principes de non-discrimination et à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes notamment dans le cadre du recrutement, de la formation et de l’évolution professionnelle.

 

Cet état d’esprit est renforcé par les différents règlements intérieurs qui condamnent et sanctionnent les agissements de harcèlement et de harcèlement sexuel au sein du groupe. Une procédure d’alerte et d’enquête interne, en partenariat avec le Service de Santé au Travail, a d’ailleurs été élaborée et mise en place pour traiter ces questions.

 

 

 

AXE ENVIRONNEMENTAL


Face aux défis environnementaux actuels, le Groupe DUBREUIL a pris conscience de la nécessité de mieux prendre en compte les impacts qu’il pouvait avoir sur son environnement immédiat et sur la préservation des ressources naturelles de manière générale.


Fort de cette prise de conscience globale, et poussé par ses salariés, le Groupe a créé un poste de Chargé de mission RSE afin de lancer une dynamique de croissance responsable.


Avant de s’engager dans la maîtrise des impacts environnementaux et de ses mesures, le 1er chantier a étéd’identifier les principaux enjeux du Groupe en matière environnementale, à travers tous les pans de son activité. A la suite de ce diagnostic, des orientations seront prises et un plan d’actions pourra être déployé dans les années à venir.

 


Être conforme vis-à-vis de nos pratiques liées à l’environnement


La conformité environnementale a été identifiée comme l’un de nos principaux enjeux liés à l’environnement. Il s’agit ici d’assurer, sur nos différents sites, le respect des obligations légales et réglementaires afin de ne pas générer de nuisances trop importantes.


Sur ce sujet, certaines de nos filiales ont déjà des pratiques bien installées à travers des mesures de prévention et de protection de l’environnement. La présence de responsables Qualité Sécurité Environnement assure le respect de nos obligations en la matière.

 

 

D’autres sont encore en phase d’identification des obligations liées à leur exploitation. Pour travailler ce sujet, nous faisons régulièrement appel à des experts, notamment pour la gestion de nos dossiers ICPE. L’évolution croissante de nos activités peut engendrer des contraintes réglementaires supplémentaires que nous peinons parfois à identifier en l’absence de personnes dument qualifiées sur le sujet.


Il est tout de même important de citer les mesures prises en faveur de la prévention et de la réduction des pollutions dues aux rejets émis dans le cadre des activités du Groupe :


Eau


Stations de lavage : tous les sites du groupe ayant des stations de lavage de véhicules (activités Auto, machinisme Agricole, matériels TP et Lubexcel) sont équipées de filtres et séparateurs d’hydrocarbures. Les cuves sont vidangées et nettoyées conformément à la réglementation et la qualité de l’eau est contrôlée tous les ans. 

 

Fontaines dégraissantes : Servant à nettoyer les outils de nos mécaniciens, les fontaines dégraissantes sont équipées de circuit fermé. Les eaux résiduelles sont ainsi stockées et les cuves sont vidangées et nettoyées par des prestataires agréés.


Air


Climatisation : les systèmes de climatisation de nos sites font l’objet de contrat de maintenance, conformément à la réglementation.


Allumage des moteurs dans les ateliers : les sites des filiales des pôles Auto, matériels TP et machinisme Agricole sont tous équipés d’ateliers de réparation, et même d’ateliers de carrosserie pour certains.L’allumage des moteurs est un poste important de rejet de gaz d’échappement dans un espace clos. Des postes d’aspirations à la source ont été installés dans les ateliers ayant une forte activité.


Sol

 

Stockage : l’ensemble des filiales, à l’exception du secteur hôtelier, stocke des produits dangereux dans le cadre de leurs activités en cuves extérieures ou enterrées, en fût et bidons et stockés en intérieur et en extérieur : batteries de véhicule, produits liquides inflammables, carburants, lubrifiants et huiles de moteurs, produits lave-glace, solvants, peinture, pneus, cartons, etc. Les règles de stockage de nos filiales veulent
qu’ils soient stockés sur bac de rétention en fonction du volume de produits et de leur incompatibilité entre eux. Cependant il n’existe pas actuellement de système de contrôle interne en place pour vérifier la bonne application de ces règles. 

 

Kit de dépollution : Nos filiales des secteurs du machinisme agricole et des matériels TP ont équipé les camions de leurs techniciens itinérants de kit de dépollution afin de réduire la gravité en cas de pollution lors d’une intervention sur une machine. Ils ont également été sensibilisés à l’usage d’absorbants pour installer leur plan de travail afin de prévenir la pollution des sols lors des vidanges moteur.

 

De plus, dans le cadre de la croissance du groupe, des audits environnementaux sol, et bâtiment s’il y a lieu, sont exigés lors de chaque opération de cession ou d’acquisition. Menés par des cabinets extérieurs, ils conduisent à une dépollution systématique si celle-ci est confirmée.

 

 

Lutter contre le changement climatique et réduire les émissions de gaz à effet de serre

 

Nos postes d’émissions de gaz à effet de serre les plus importants concernent notre flotte aérienne et notre flotte de véhicules professionnels.

 

Flotte aérienne : Les compagnies aériennes du Groupe DUBREUIL ont été les premières en France à mettre en service les Airbus A350 qui consomment 15%1 de carburant en moins par passager. D’ici 2022, 80% de la flotte aérienne sera composée d’A350.

 

Flotte de véhicules professionnels : Notre flotte de véhicules professionnels est jusqu’à présent composée de véhicules diesel et les consommations de carburant ne sont pas suivies. En revanche, le Groupe DUBREUIL prépare la conversion de l’ensemble de la flotte à un mix hybride et électrique, voire au tout électrique.

 

 

1 Selon une étude AirBus

 

Les filiales Air Caraïbes, Air Caraïbes Atlantique et Clara Automobiles sont soumises à l’obligation de réaliser un Bilan d’émissions de gaz à effet de serre tous les 4 ans. Le Groupe DUBREUIL s’engage à répondre à ces obligations d’ici à fin 2020. 

 

 

 

Maitriser et réduire nos consommations énergétiques


Il est important pour le Groupe DUBREUIL d’avoir une visibilité sur les consommations énergétiques de ses filiales. Néanmoins l’évolution permanente du périmètre du groupe, avec les opérations de cessions et d’acquisitions régulières, rend l’exercice de comparaison des consommations énergétiques difficile. Les écogestes se mettent en place de manière informelle et à l’initiative des directeurs, mais il est vrai que pour l’instant les consommations énergétiques représentent un enjeu moindre à l’échelle du groupe. En revanche, bien conscient des enjeux auxquels la société va devoir faire face, le Groupe DUBREUIL a pris la décision en 2018 de céder toutes ses stations de carburants, activité historique du groupe, pour préférer continuer à développer des activités plus favorables à l’environnement.


Consommations énergétiques


Depuis 2017 Le Groupe DUBREUIL utilise l’outil Energisme, une plateforme en ligne qui centralise les factures et permet une visibilité groupe des consommations énergétiques. Energisme offre une couverture de 1672 des sites du groupe en 2018.


La plateforme a permis au Groupe d’identifier les sites les plus énergivores et une démarche d’amélioration énergétique a été lancée en 2018 sur les sites Clara de La Rochelle, Le Mans, La Roche sur Yon et Saint Georges de Didonne. Une réduction des consommations énergétiques est attendue du fait de la démarche. 

 

Ne sont pas inclus : Claro Saint Nazaire, APA St Malo, ARA Rezé, Ara St Nazaire, Cesson Sévigné et Dreux, Agri Santerre Soignolles en Brie et Nangis, M3 Cholet et Verrières en Anjou, Manuland Abbeville et Beauvais, Tipmat Coignères, Newloc Challans, Angers et Bordeaux, Air Caraïbes Abymes et Le Lamentin et Air Caraïbes Atlantique au Lamentin.

 

 

 

Conformité bâtiments


Parallèlement à cela, et afin de répondre aux attentes des assureurs en 2018, le Groupe DUBREUIL a décidé de suivre de plus près la conformité des bâtiments dont il est propriétaire en créant le « Carnet de santé Bâtiments ». Ce projet de 2 ans a pour objectif d’auditer les sites recevant du public dans un premier temps – concessions automobiles, matériels TP et machinisme agricole – au sujet de leur conformité bâtiment (dispositifs d’incendie, installations électriques, accès PMR, etc.) et de définir un plan d’actions avec obligation de résultats via un contrôle interne.

 


Audits énergétiques réglementaires

 

Les filiales soumises à l’obligation de mener un audit énergétique réglementaire ont été identifiées en 2018 afin d’identifier le périmètre et de planifier les audits courant 2019.

 


Energies renouvelables


Depuis 2007 le groupe a contribué au travers de ses filiales présentes sur les marchés de la distribution, de l’installation et du développement des énergies renouvelables, à la mise en service d’un parc de 100 MWc de centrales solaires photovoltaïques. Plus récemment, la prise de conscience sur le besoin des entreprises de réduire leur impact environnemental a poussé le groupe à développer le secteur des énergies nouvelles et à prendre une nouvelle orientation : les produits éco-responsables. En effet le groupe souhaite contribuer de manière positive sur la société en proposant des produits plus respectueux de l’environnement, comme avec sa filiale Flamino. Un projet de fontaine à eau écologique est également en projet pour 2019. 

 

 

 

Favoriser l’économie circulaire


L’économie circulaire représente un enjeu majeur pour le Groupe DUBREUIL. Le groupe a d’ailleurs développé les business models des pôles automobiles et machinisme agricole et matériels TP autour du rachat, de la réparation et de la vente de matériels d’occasion, sans oublier la vente de pièces détachées pour permettre l’allongement du cycle de vie des matériels afin de garantir la satisfaction de ses clients.

 


Gestion des déchets


Chacune des filiales du groupe pilote la gestion de ses déchets sans que le groupe en ait une visibilité. Les sites ont mis en place le tri 5 flux – carton, plastique, métaux, bois et verre pour les déchets pour lesquels ils sont concernés.

 


Gestion des déchets dangereux
Parallèlement à cela, les sites passent par des prestataires agréés comme Chimirec ou Sita pour la gestion de leurs déchets dangereux : aérosols, fûts et bidons, huiles usagées, chiffons souillés, IBC, pneus, parebrises, vidange des cuves, etc. Les déchets sont stockés dans des containers identifiés pour chaque type de déchets avant d’être collectés par le prestataire contre un bordereau de suivi des déchets (BSD) afin de permettre la traçabilité du déchet et de garantir leurs traitements. A ce jour, en dehors des BSD en filiales, il n’y a pas de suivi groupe sur la production de déchets et leurs coûts de traitement, ni de démarche collective de prévention et de réduction du fait que ces tâches sont attribuées à des personnes non-initiées à la thématique. Cependant, certaines filiales se sont emparées de cet enjeu lié à l’économie circulaire et montrent l’exemple :

 

 

 

 

AXE SOCIETAL


En tant que groupe réunissant des activités très diversifiées et employant plus de 4 500 salariés sur le territoire français en 2018, la prise en compte des attentes de ses clients, partenaires, acteurs locaux et de la société de manière plus globale a toujours été un enjeu incontournable pour le Groupe DUBREUIL. Cette redevabilité envers la société a notamment contribué à la longévité du groupe et au développement de son
image de marque.


Conserver notre ancrage territorial


Fort d’une présence marquée sur la façade atlantique avec un siège et des racines ancrées en Vendée, le Groupe DUBREUIL est un groupe familiale riche d’une histoire de près de 95 ans. Cette success story vendéenne a conduit le groupe à devenir très naturellement un acteur engagé pour le développement économique, culturel et sportif du territoire notamment au travers de :


- Actions locales de mécénat culturel et sportif ;
- Partenariats locaux en faveur de la promotion de l’insertion de personnes éloignées de l’emploi ;
- Partenariats avec les écoles pour développer la formation locale et transmettre notre savoir-faire.

 

Être responsable dans nos achats


La responsabilité du groupe vis-à-vis de ses achats est un enjeu récemment identifié dans la cartographie de nos risques RSE. Il est important de rappeler que les activités de distribution représentent 66% du chiffre d’affaire 2018 du Groupe et que les filiales sont dédiées à des marques et à des constructeurs identifiés ; ce qui réduit la marge de manœuvre sur le choix des fournisseurs et des achats.


En revanche cet enjeu a été identifié par certaines filiales du groupe lors de la consultation des enjeux RSE. En effet en tant que fournisseur, le fait d’avoir une politique d’achats responsables devient un critère de sélection décisif. Les filiales déjà sensibilisées sur ce sujet ont notamment recours à des E.S.A.T. pour la réalisation de travaux comme l’entretien des surfaces et celui des espaces verts.


Le groupe prévoit à moyen terme d’améliorer ses pratiques d’achats en incitant ses filiales à choisir des fournisseurs responsables et à développer des bonnes pratiques en matière d’achats responsables.

 

 

 
 
 
 
 
 

 

 

Haut de page